Nature Libre Christian Maliverney, naturaliste photographe
Contrairement au L. des saules, celui-ci préfère les pentes pierreuses à végétation rare.